Dressage du chiot : les premiers ordres

Il n’est jamais trop tôt pour commencer à dresser son chien. Même chiot, il doit commencer à obéir à son maître dès son plus jeune âge. En cas d’absence de dressage, le risque couru est celui de devenir l’esclave de son chien et de devoir se plier à ses moindres volontés.

« Non » et « Jamais », les premiers ordres à connaître

Pour obéir, un chien a besoin de certains signes distinctifs qu’il peut commencer à apprendre dès son enfance. Ces ordres peuvent être accompagnés de certains gestes pour que le chiot puisse associer l’ordre à l’interdiction. Avec le mot « non », le chiot doit comprendre qu’il ne doit pas faire certaines choses. Il doit interrompre une action. Avec le mot « jamais », on parle des choses strictement interdites. Pour donner chacun de ces ordres, le ton ne doit pas être le même. « Jamais » doit être plus autoritaire et peut même être associé à un geste de réprimande. Ce geste peut être repris sur la mère du chiot, qui pour réprimander son chiot le secoue en le tenant par la peau du cou.

Le contact physique et les escaliers

Pour le chiot, accueillir son maître en lui faisant la fête est un signe de grande affection. Toutefois cette manière de montrer son amour peut être dangereuse surtout quand le chiot grandit et qu’il fait partie des grandes races de chien. Pour cela, rien de plus simple pour le dresser, il suffit de placer un obstacle avec soit son pied ou son talon tout en évitant de taper le chien, car il pourrait mal le prendre. Pour les escaliers, le chiot jusqu’à un certain âge ne doit pas être laissé seul monter des escaliers. Sa structure osseuse encore mal développée pourrait subir de graves séquelles.

You may also like...