Faut-il punir son chien ?

Les avis divergent beaucoup à ce sujet. Certains amoureux de la race canine ne voient aucun intérêt de punir les chiens car cela se révèle souvent inefficace. Mais à y voir de plus près, aucune étude n’est venue le démontrer.

Les questions à se poser avant de punir son chien

Avant de punir, il faut surveiller 3 points :

  • Que Médor ait bien compris l’ordre que vous lui avez donné ou que l’ordre soit bien à la portée de votre chien.
  • Que le lien de cause à effet est bien évident : il est inutile de gronder un chien pour une bêtise faite plus tôt dans la journée.
  • Que le chien ne souffre pas d’une phobie ou d’un «trouble de comportement »

Les punitions que l’on peut utiliser

La meilleure arme est la prévention. Il faut établir des règles et des limites et s’y tenir.

Dans un premier temps, pour de petites bêtises, feignez l’ignorance. Cette technique est très utilisée car les chiens en général n’aiment pas que l’on ne s’occupe pas d’eux. Elle est sans violence mais elle consiste bien à lui priver de quelque chose qu’il apprécie (votre contact et votre intérêt).

La réprimande est simple et nécessite un changement de ton. Sans le taper, dites « non » pour lui signifier qu’il ne doit pas continuer à faire ce qu’il est entrain de faire. Cette technique est à utiliser au quotidien et notamment lors des jeux pour faire comprendre au chien qu’il existe des actions qui ne sont pas autorisées.

L’isolement peut être utilisé pour canaliser les jeunes chiens trop fougueux et nerveux. Toutefois, pour être vraiment efficace, il faut prendre une pièce où il n’a pas l’habitude d’aller. L’isolement ne doit pas durer plus de 10 minutes.

You may also like...